Trois initiatives syndicales récompensées dans le cadre des Défis Mobilité 2022

Durant la Semaine de la mobilité, de nombreuses équipes syndicales étaient sur le terrain pour faire bouger les lignes et les comportements. Ce 29 septembre, les Cellules syndicales de Mobilité et le Service public de Wallonie ont décerné trois prix dans la catégorie "Meilleur projet mobilité porté par des représentants du personnel".

1er prix : les délégations FGTB et CSC de Entra Group à Heppignies

Les délégations syndicales CSC et FGTB de Entra Group, une entreprise de travail adapté qui compte près de 1000 travailleur.se.s, ont organisé le 21 septembre en front commun une journée d’information et de sensibilisation sur les modes de déplacement et les solutions alternatives à la voiture, dont le coût pèse lourd dans le budget de nombreux travailleurs.

Actifs sur les questions de mobilité depuis plus de 5 ans, les représentant.e.s syndicaux.ales viennent de négocier plusieurs avancées avec la direction : l’affiliation de l’entreprise à une société spécialisée dans le covoiturage, des places de parkings réservées aux covoitureurs, l’aménagement d’un parking vélos sécurisé, la mise en place d’un système de leasing vélo, un préaccord sur le tiers payant pour les usagers des TEC ainsi que des bornes de rechargement pour voitures électriques.

Les délégué.e.s ont profité de cette action durant la Semaine de la Mobilité pour discuter avec les travailleurs et susciter leur intérêt quant aux nouvelles possibilités de mobilité alternative et durable, qui seront mises en place dans les prochaines semaines.

Reportage : Chez Entra, la mobilité douce gagne du terrain - YouTube

2ème prix : les délégations CSC des entreprises du Parc d’activités du Sart Tilman à Liège

A Liège, le zoning du Sart Tilman ne cesse de se développer. Avec quelque 85 entreprises et un grand centre de formation, Technifutur, le Liège Science Park draine chaque jour des centaines de travailleurs et demandeurs d’emploi.

Réunis au sein d’un comité de zoning, les délégués CSC de ces entreprises ont décidé de travailler ensemble la question de la mobilité et de l’accessibilité du Science Park.
Leur constat de départ est le suivant : l’offre de transport en commun est réduite à une seule ligne de bus, avec des horaires qui ne correspondent pas forcément aux besoins des usagers. Pire, avec la réorganisation des lignes liée à l’arrivée du tram, ce bus 248 risque de ne plus relier le zoning directement à la gare des Guillemins… Quant à l’accès à vélo, il est peu sécurisé.
Afin de pouvoir faire des propositions concrètes d’amélioration, les délégués souhaitent identifier les besoins réels et précis des personnes qui travaillent ou se forment au "Science Park", mais aussi connaître leur avis sur le développement d'une mobilité alternative.

Dans cette optique, ils ont profité de la semaine de la mobilité pour lancer un sondage en ligne. Au cours de la semaine, et plus particulièrement au cours de la journée du 20 septembre, des affichages ont été réalisés sur le zoning et plus de 1500 flyers ont été distribués par les équipes syndicales pour inviter les travailleurs et usagers du zoning à répondre à cette enquête. Une action bien orchestrée qui a été largement relayée sur les réseaux sociaux et par les médias locaux : RTC Liège, Bel RTl, Radio contact, Today Liège et la DH. Outre cette distribution, un atelier d’entretien et de réparation de vélos a aussi été organisé le vendredi 23 septembre devant deux entreprises, le Centre spatial de Liège et Eurogentec, avec la participation de l’asbl La recyclerie. Début octobre, une réunion du comité de zoning sera organisée pour analyser les résultats de l’enquête et envisager ensemble les actions concrètes à entreprendre.

3ème prix : la délégation FGTB-SETCa de Care-Vie (Maison de Repos et de Soins l’Heureux Séjour) à Sprimont

Cette MRS, située en juste en dehors de Sprimont, à une petite vingtaine de kilomètres de Liège, est assez difficile d’accès pour ses travailleurs. La voiture est largement utilisée pour les déplacements domicile-travail et le budget à y consacrer devient de plus en plus lourd. Or les salaires du secteur sont peu élevés et l’intervention de l’employeur dans les frais de transport est très faible.
Le travail en 3 pauses et ce, 7 jours sur 7, donc dimanches et jours fériés compris, rend l’usage des TEC compliqué et oblige les travailleurs à recourir des solutions de secours (taxi, covoiturage informel obligé), voire à rester plus longtemps sur le lieu de travail après une journée déjà bien chargée. Toutefois, beaucoup de travailleurs habitent assez près de l’entreprise, ce qui permettrait de recourir davantage à l’utilisation du vélo.

C’est cette situation compliquée qui a motivé la délégation FGTB-SETCa à organiser une journée d’information des travailleurs sur les possibilités de développer certains modes de transport moins coûteux et alternatifs à la voiture. Le 16/9, pendant toute la journée, 55 travailleurs sont venus poser leurs questions et formuler des propositions et des demandes sur l’utilisation du bus, du vélo et l’organisation du covoiturage. Direction et délégation SETCa travaillent à la mise en œuvre du tiers payant pour les abonnements TEC et à l’organisation du covoiturage. Un parking vélo sécurisé sera aussi mis à disposition des travailleurs à partir du printemps prochain.

Ailleurs en Wallonie

Outre ces trois initiatives primées, soulignons aussi les actions « mobilité » réalisées par les représentants syndicaux FGTB et CSC dans une série d’autres entreprises, zonings et localités :

- En plus de Entra, dans 6 autres ETA de la région de Charleroi : Atelier Jean Regniers (Lobbes), Métalgroup (Marcinelle), La Thiérache (Momignies), APAC (Manage), Relais de la Haute Sambre (Lobbes) et Atelier Cambier (Heppignies).
- Chez SGS (Wavre), Auto5, Ikanbi (Loncin), Belfius (Namur), Clinique St Pierre (Ottignies), TotalEnergies One Tech Belgium (Feluy), Hôpital Les Marronniers (Tournai), Clinigen (Mont-St-Guibert) et la Police Fédérale (Erpent).
- Sur le zoning de Froyennes, en Wallonie picarde, pour réclamer un accès piétonnier sécurisé entre la gare et le zoning où se situent un centre de distribution b-post et 16 magasins.
- Et enfin à Couvin, pour mettre un coup de projecteur sur la situation spécifique des zones rurales, où la mobilité coûte plus cher et est beaucoup plus compliquée qu’en ville. Et c’est un réel obstacle à l’emploi et à la formation, a fortiori en cette période de crise énergétique.


Les trois initiatives primées seront récompensées par un montant destiné à financer d’autres actions en lien avec la mobilité douce. De quoi encourager d’autres délégué.e.s à faire de la mobilité un défi au quotidien dans leur entreprise !