RATaV, un drôle de nom mais des actions concrètes

Le Réseau Aliment-terre de l’arrondissement verviétois – RATaV – œuvre à la relocalisation d’un système alimentaire sur le territoire des 20 communes francophones de l’arrondissement.  


Il s’est donné pour mission la création d’une communauté solidaire autour des productions locales du territoire dont les objectifs sont :

  • le déploiement des « circuits courts » alimentaires ;
  • le soutien de modèles économiques innovants et équitables.
  • la structuration des différentes filières ;
  • la mise sur pied d’un Conseil de Politique Alimentaire ;
  • le soutien de modèles économiques innovants et équitables.

Ses actions s’adressent à l’ensemble des acteurs du système alimentaire, il s’agit:

  • de sensibilisation et mobilisation des « citoyen·ne·s-consommateur·trice·s » ;
  • d’accompagnement et soutien aux projets d’entreprenariat rural contribuant à la relocalisation du système alimentaire ;
  • d’animation, mise en réseau et inspiration ;
  • de garantir de la mise en place d’une gouvernance alimentaire et assurer un plaidoyer envers les politiques.

Les valeurs défendues par le projet sont la coopération, l’intégrité, la détermination et l’équité. Au nom de cette dernière, le RATaV a pour axe la justice sociale donc l’accessibilité à une alimentation saine et durable.

Le RATaV et la Charte de Milan

La charte de Milan est la base de travail du RATaV. En 2018, les 20 communes de l’arrondissement de Verviers, des acteurs du monde économique et du monde associatif ont cosigné cette charte marquant ainsi la volonté de s'unir pour un véritable territoire en transition.

Quel est l’esprit de la Charte ?

« Préserver l’avenir de la planète et le droit des générations futures, partout dans le monde, à mener une existence saine et épanouissante. Tel est le grand défi du développement du XXIe siècle. Il est essentiel de comprendre les liens entre durabilité environnementale et équité si nous voulons accroître les libertés humaines pour les générations actuelles et futures. »

Le Pacte de Politique Alimentaire de Milan est un texte fort qui exprime une volonté politique claire d’aller vers des systèmes alimentaires territoriaux durables, déclinée autour de six axes prioritaires :

  • gouvernance alimentaire locale : assurer un environnement propice à une action efficace ;
  • promouvoir une alimentation durable et une bonne nutrition ;
  • assurer l’équité sociale et économique ;
  • appuyer la production alimentaire (lien rural-urbain) ;
  • approvisionnement et distribution alimentaires ;
  • prévenir le gaspillage alimentaire.

Un projet incontournable : le festival « Nourrir Verviers »

Le RATaV, en collaboration avec Ia coopérative Invent’terre, organise un festival engagé qui rassemble des producteur.ice.s, des associations, des collectifs, des coopératives, des mangeur.euse.s, des militant.e.s qui s’interrogent autour du thème de la transition alimentaire et de la justice sociale.

Voilà le genre d’action que nous nous devons de suivre, de soutenir par des propositions amenant les entreprises vers une alimentation durable et saine pour toutes et tous. Et, pourquoi pas, aussi en prenant part à ces mouvements et émergences citoyennes.